2

Chapitre 1- Les fouines

Mon nom est Elisa Martin. J’ai 25 ans et un rêve, un sacré rêve. Je veux aller dans l’espace. Il y a juste un gros hic : je n’ai pas d’argent. J’ai souscrit à une loterie l’année dernière et deux fois par semaines, mon nom peut être tiré au sort parmi des millions. Pratiquement aucune chance de gagner. Un rêve insensé. Mais il y en a à qui ça arrive. Alors pourquoi pas moi ? Et me voici avec cette lettre dans la main. Quand vous avez souscrit un abonnement longue durée, on vous envoie un certificat lorsque vous gagnez. Un certificat en papier. Comme dans les temps anciens. Sinon, on vous averti juste par courrier électronique et amusez vous bien pour trouver une imprimante. Et que dire du papier et de l’encre ?

Vous pouvez décider que cette histoire de papier n’est pas importante mais pensez-y quand même : vous êtes sur le point de vivre une expérience extraordinaire, et ce papier, ce précieux papier sera la première chose que vous pourrez montrer à vos amis et à la famille. Allez-vous simplement leur montrer l’écran de votre mobile ? Ce serait d’un commun. Comme une vulgaire photo ! Et là, ça n’a rien de commun. Le papier, c’est ça qu’il vous faut ! Je ne suis pas très fana de ces vieux trucs, mais le papier, ça en impose.  Et en plus si vous le demandez, ils vous offrent le cadre en bois. Clair que je vais le faire. Je suis tellement excitée. Et je n’ai toujours pas ouvert l’enveloppe. Je la mets dans la lumière du jour. Il y a quelque chose de coloré à l’intérieur. Je regarde à travers la fenêtre la foule des gens en contrebas. L’immense ville est vivante. Et moi aussi. Et ma vie est sur le point de changer. Fondamentalement.

L’enveloppe est ouverte maintenant. VOUS AVEZ GAGNE en lettres dorées. Le logo de la loterie mondiale en haut à gauche. Une description de ce que j’ai gagné : 12 voyages dans l’espace. Un par mois, dès que je le voudrais l’année prochaine. Une session d’entraînement avant le premier voyage. Et un numéro de téléphone. Gratuit.

Le rêve est devenu réalité. Je vais voyager. Comme les gens riches. Pas quelque part sur la Terre mais dans l’espace, là où je serais capable d’aller. Car c’est bien là le noeud du problème : la destination dépend des capacités de chacun à voyager. Je souris à cette vieille idée de vaisseau spatial. Oh j’adore ces histoires vous savez. Mais les corps ne peuvent pas voyager si loin. Ils ne peuvent atteindre les étoiles. Les esprits si. Comment se sent-on lorsqu’on est un témoin invisible ? Comme un esprit curieux ou indiscret ? Une fouine. C’est ainsi qu’on appelle les voyageur de l’espace. Il y a quand même quelque chose de bizarre à ne pas être vu. Mais c’est quand même mieux que de ne rien voir du tout, de votre vie. Coincé sur la Terre. Quand il y a tant à découvrir. Une année. Une année de fête. Un année merveilleuse. Une année féérique. OUAIS OUAIS OUAIS OUAIS OUAIS ! Je cris, je danse. Et je manque de tomber dans les pommes. Je m’assois, ferme les yeux et j’essaie d’imaginer. Je reste là sans bouger, la tête remplie de joie. Je souris.

Annie

2 commentaires

  1. Ne serai peut-être pas une lectrice régulière car pas très fan de science-fiction. Mais bravo pour le style, l’écriture est limpide et ça se lit tout seul. On se laisse facilement captiver. Sincères félicitations !

    • Bonjour et merci pour vos encouragements.
      Allez savoir, peut-être que vous aimerez plus la science-fiction en allant jusqu’au bout.
      Il y a déjà trois parties entièrement écrites, et la quatrième sera publiée en totalité tout juste avant la fin de l’année 🙂
      Revenez quand vous le souhaitez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.