4

Chapitre 4 – Proxiterra

– C’est bon, de t’avoir ici papa !
– Oh Élisa, je préférerais qu’on se voit bien plus souvent. Mais nous vivons si loin les uns des autres. Quand nous serions nous vus si je n’avais eu cette rencontre professionnelle à deux pas d’ici ?
– Sans doute pas avant Noël.
– Il y a de fortes chances oui. Tu sais que ta mère est dans tous ses états.
– Je sais oui, mais je ne changerai pas d’avis.
– Je ne suis pas là pour te faire changer d’avis ma chérie.
– Tant mieux.

– Mais ce serait bien que elle et toi vous ayez une petite conversation…
– Elle m’a raccroché au nez
– Tiens, ça elle ne me l’a pas dit.
– Tu m’étonnes.
– Peu importe. Parlez vous. Tu sais, elle a juste peur pour toi.
– Je sais. Mais elle doit me laisser faire mes propres expériences. Même celles qu’elle pense être les pires.
– Elle veut le meilleur pour toi…
– Le meilleur pour elle, pour sa tranquillité.
– Ne sois pas si dure avec elle.
– Écoute laisse donc cette histoire entre maman et moi… entre maman et moi…
– Tu vas y aller alors ?
– Bien sûr. Tu sais bien que j’en rêve depuis toujours.
– Mais qu’est-ce qui t’attire tant là-haut ?
– Les mondes. Ils sont… différents. Je ne sais pas comment t’expliquer ça, mais tu vois, j’aime l’idée de pouvoir m’échapper de la Terre, de voir comment c’est ailleurs, comment se comportent d’autres sociétés. Voir des êtres vivants qui ne nous ressemblent pas forcément, des paysages qu’on ne trouvera jamais sur Terre.
– Mais qu’est-ce qu’il y a de si extraordinaire là-haut ?
– Papa tu n’en sais vraiment rien ?
– Ben non, je ne me suis  jamais vraiment intéressé à la chose.
– Je vais te montrer. Connectons nous au réseau. Il te reste encore un peu de temps avant de retourner à ta convention ?
– J’ai encore une petite heure…
– Plus que suffisant. Je t’emmène à Proxiterra.
– Proxi quoi ?
– Proxiterra, c’est le monde habité le plus proche de nous. Allons jeter un oeil sur sa notice dans l’encyclopédie. Attends j’ouvre le micro : “recherche encyclopédie fiche Proxiterra”. Nous y voilà. Je te lis : “Proxiterra ou encore appelée la planète aux cristaux est le monde habité le plus proche de la Terre. On y trouve trois peuples évolués coexistants : les Forestiers, les Faucons et les Aquariens.

Les Forestiers ou le peuple de la Forêt sont les êtres les plus grands de Proxiterra. Leur peau est d’un vert assez foncé. Ce sont des humanoïdes à tête ronde et corps longiligne. Ils vivent dans les immenses forêts de la planète. Leur plus grande population réside autour de la cascade dite de l’Arc-en-Ciel, nommée ainsi en raison de l’immense Arc-en-Ciel quasi-permanent qu’on peut y voir.
Les Forestiers sont très agiles lors qu’il s’agit de grimper aux arbres, où ils dorment la nuit sur des couches qu’ils tressent très rapidement.
Durant la journée, il semble qu’une partie de la population travaille pendant que l’autre s’amuse, selon un roulement très savant. Les gens qui travaillent ne sont pas toujours les mêmes et on ne voit pas toujours les mêmes personnes ensembles.
Les Forestiers sont des chasseurs-cueilleurs, mais ils affectionnent aussi les cristaux qu’on peut trouver partout sur la planète. Ils en décorent leur vêtement. Les cristaux des forêts sont oranges.

Les Faucons ou le peuple des airs sont beaucoup plus petits que les Forestiers. Ils sont ailés et peuvent voler. Leur peau est marron foncé. Si l’on excepte la paire d’ailes, ils sont les plus humains de tous les habitants de cette planète, dans leur apparence. Ils habitent au-delà de la forêt sur des sommets vertigineux. Ils construisent des citées dont personne ne sait comment elles tiennent sans tomber. Une de leur plus grande cité a été baptisée le Nid des Faucons.
Les Faucons sont de grands pêcheurs. Ils pêchent en piqué. Ils viennent à la cascade de l’Arc en Ciel pour échanger avec les Forestiers le produit de leur pêche contre des baies. Ils échangent également les cristaux des montagnes bleu-ciel contre les cristaux oranges des forêts.

Les Aquariens ou le peuple des océans, sont les habitants de l’immense océan de Proxiterra qui regorge de cristaux irisés à dominante rose. Plus petits que les Forestiers, plus grand que les Faucons, ils ont la peau argentée, des mains et des pieds palmés, une silhouette filiforme. Ils vivent sous l’eau mais peuvent venir également sur la terre ferme quelques heures. Néanmoins ils s’y montrent relativement maladroit. »

– C’est l’illustration à coté là, les Aquariens ?
– Oui, exactement.
– Ils sont… Enfin… Vraiment très différents
– Exactement. Attends ce n’est pas fini. Je termine la lecture : “ceux qui ont eu la chance de les voir disent qu’il n’y a vraiment rien qui distingue visuellement un Aquarien de sexe masculin, d’un Aquarien de sexe féminin. Mais que parmi les Aquariens, il n’y a aucun doute sur la question.
Il n’y a pas de cité à proprement parler sous l’eau. Les Aquariens se reposent et dorment dans des cavernes naturelles dont regorge l’océan de Proxiterra. Mais ils modèlent le fond de l’Océan en disposant des objets et des cristaux : c’est ainsi que d’immenses tableaux se dessinent à l’horizontal. »

– J’imagine que c’est cette illustration là ?
– Oui tout à fait. C’est géant non ?
– Je dois dire que c’est tout à fait extraordinaire, oui.
– Ah tu vois !
« C’est autour de leur grotte de repos que les familles aquariennes expriment leur talent de décoration. Les plus doués des Aquariens, un garçon et une filles sont désignés couple impérial pour 5 ans. Ils construisent ensemble une nouvelle partie de la “cité” impériale, qui regroupe les plus belles réalisations en relief sous-marines de Proxiterra. Cette nomination est suivie par leur mariage où tous les peuples de la planète sont conviés.
La cérémonie commence sur la plage, par des échanges d’objets artisanaux décorés de cristaux. Les irisés des Aquariens, les oranges des Forestiers et enfin les bleus pâles des Faucons.
Comme les Aquariens ne peuvent pas rester trop longtemps sur la terre ferme, la cérémonie se poursuit dans l’eau. Les Forestiers savent nager et les Faucons savent plonger. »
Hein ? Mais c’est quoi ça ton bipper ?

– Oups désolée ma chérie, il semble que je doive partir plus tôt. La prochaine conférence est avancée. Les perturbations atmosphériques prévues pour se soir se révèlent finalement de niveau 5. Nous devons tous être partis avant le confinement.
– Un confinement, encore ?
– J’en ai bien peur. Au fait c’est quand ton premier voyage ?
– Je ne sais pas encore, mais samedi prochain au matin, j’ai ma séance d’entrainement.
– Tiens moi au courant. A très bientôt ma chérie. Et pas de bêtise pendant le confinement.
– Je ne suis plus une gamine !
– Tu es ma petite fille. Pour toujours.
– Sauve toi vite. A très bientôt papa.

Annie

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *