0

Lueur d’espoir

Lueur d’espoir est sans aucun doute ma toile préférée de 2017.
Tout a commencé un dimanche matin à la maison. Une toile vierge, la peinture que j’étale à la main comme j’adore le faire. Sentir les doigts glisser, courir sur la toile, c’est toujours quelque chose de très réjouissant. La peinture laisse une sensation fraiche sur la peau. Elle se réchauffe petit à petit. Et comme l’acrylique sèche très vite, il faut se dépêcher d’étaler pour étirer et placer la couleur comme on le souhaite.

A l’atelier suivant, il m’a été proposé de continuer à l’huile. Pourquoi pas. Mais le résultat ne m’a pas plu. Trop apocalyptique à mon goût. La séance d’après, j’ai continué. Une sorte de barque est apparue, mais toujours dans un paysage torturé. C’est à la troisième séance qu’elle est apparue. La petite fille. A genou. Le regard vers la lumière. Et elle est restée. C’est sa présence qui me plait tant dans ce tableau.

C’est aussi le passage de l’ombre à la lumière. Du monde apocalyptique où elle est née vers quelque chose de plus chaud et de plus accueillant. La fin de sa nuit. Le début d’une autre vie.

Mais pour le moment, cela reste une lueur d’espoir. Jusqu’à ce qu’elle se décide à sortir l’ombre.

Dimension : 65 x 54

Évolution de la toile – Album Facebook

Publié par Annie Dumont sur samedi 15 juillet 2017

Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.