7

Chapitre 2 – Un coup de fil de maman

Je suis réveillée par une sonnerie. Mon portable. Sur l’écran est écrit “Maman”. Oh non. Qu’est-ce que je ne vais pas encore entendre ! N’ai pas appelé depuis longtemps. Alors en premier, je vais avoir les récriminations : “Pourquoi c’est moi qui dois appeler pour avoir de tes nouvelles ? Pourquoi tu ne le fais pas de toi même ? J’étais si anxieuse. Je suis toujours anxieuse quand je n’ai pas de nouvelles de toi. Tu le sais pourtant !”.

Oh ça oui, je le sais. Mais quand j’appelle, c’est pour l’entendre se plaindre que je n’appelle pas assez souvent, ou que sa vie n’est pas comme elle voudrait qu’elle soit ou encore que les les politiciens sont si … politiques. Et je ne peux pas en placer une.

“T’as rien à dire ?” qu’elle me dit invariablement. J’aurais aimé, mais après 30 mn de complaintes, je n’ai plus vraiment envie de parler. Ces appels sont si démoralisants. Mais aujourd’hui, je ne vais pas la laisser faire. Aujourd’hui, je vais l’arrêter. Une bonne respiration. Une autre.

– Salut maman. J’ai une grande nouvelle à t’annoncer !
– Elisa, j’étais anxieuse. Pourquoi ne m’appelles tu pas de temps en temps ?
– Maman, j’ai gagné à la loterie !
– Quoi ?
– J’ai gagné à la loterie !
– Laquelle ? Ne me dis pas que tu as gagné à cette stupide loterie des voyages dans l’espace !
– Oh j’ai bien peur que si. En fait non, je n’ai pas peur du tout. Je suis très contente. Maman, ça va être génial. C’est mon rêve. Mon rêve le plus cher. Depuis toujours. Tu le sais bien. !
– Mais Elie chérie, tu ne peux pas… Non tu ne dois pas y aller. Je te l’interdis. C’est trop dangereux. N’as-tu pas entendu parler de tous ces problèmes au sujet des voyageurs de l’espace. Ils deviennent cinglés. Ils perdent l’esprit.
– Oh maman, ce sont juste des histoires. Des racontards inventés par quelques peureux. Ils n’y a jamais eu aucune preuve de sérieux problèmes durant les voyages dans l’espace. Rien de tangible. Rien du tout. Des milliers de personnes sont allées là-haut déjà. Et ils ont laissé des témoignages. C’est…
– Écoute ma fille. Je ne te laisserai pas y aller !
– Et écoute moi bien maman, tu ne pourras pas m’en empêcher.
– Ma chérie, s’il te plaît…
– Maman, si tu veux, je peux te présenter quelqu’un qui a voyagé dans l’espace. Tu verras de toi même si c’est un dingue ou pas.
– Qui ?
– Je tchatte avec des Fouines, tu sais. Je peux organiser une vidéoconférence avec l’un d’entre eux.
– Ah ! Tu n’en a jamais vu un en vrai, n’est-ce pas ?
– Ce sont des vraies personnes, dans un vrai flux vidéo en temps réel. Pas des personnages de BD ou des marionnettes.
– Ce pourraient être des menteurs.
– Ils pourraient être honnêtes
– Je vais te montrer des fichiers qu’un de mes amis m’a envoyé, il y a quelques mois.
– Qui ?
– Tu ne le connais pas.
– Un homme ?
– Elisa, je dois y aller maintenant. Prend soin de toi, ma chérie. On terminera cette conversation une autre fois. A plus.
– Mam…

Elle m’a raccroché au nez !

Vous voyez ? Toujours négative ! Et évasive par la même occasion. Je suis si en colère maintenant. Elle va chercher tout ce qu’elle peut trouver contre le voyage dans l’espace. Elle n’épargnera pas sa peine. Mais le fait est, qu’il n’y a rien à trouver. Rien de sérieux. Ceux qui pensent que les voyages dans l’espace se résument à une histoire de drogue, ce sont eux les dérangés. On a des témoignages qui décrivent des civilisations entières. Précisément. Un délire de drogué serait plus confus je pense. Alors oui, on nous donne un catalyseur. Mais c’est juste pour libérer notre capacité – dormante – à voyager. Un petit coup de pouce, rien d’autre.

Le catalyseur réveille la capacité de chacun d’entre nous et on peut partir. Il s’agit d’un mélange complexe de gaz qui ne fonctionne que sous certaines conditions. C’est pourquoi on a besoin de ces unités de conditionnement, où la température, l’hygrométrie, la pression et la composition de l’air sont strictement contrôlées. Et c’est aussi pourquoi ça coûte autant d’argent.

Je me demande si je serai une bonne voyageuse. Je voudrais pourvoir aller loin, très loin.

Mais pour le moment, je pense que je vais sortir faire un tour. A pied. Pour me calmer. J’en ai vraiment besoin.

Annie

7 commentaires

    • Ouah, j’ai une fan. Mais pour combien de temps ? 😉
      Prochain « épisode » mardi 15 avril à midi heure de La Réunion. Après la mère, on rencontre les amis…

  1. Ah oui bien trouvé 😀 c l esprit qui voyage dans l espace et non le corps un peu comme avatar je vais me lancer sur le 3 ème sauf que pour l instant métro oblige et à notre époque rétro pas de connexion sous terre ! Si je puis me permettre un petit couaq dans le dialogue entre la mer et la fille vers la fin mais c pas bien méchant

    • Coucou Catherine,
      Ravie que ça t’ait plu. J’espère que tu auras l’énergie d’aller jusqu’au bout des cinq parties 🙂
      Sinon, je suis curieuse, le couac dans le dialogue, c’est quoi ?
      Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.