2

Chapitre 11 – Mission accomplie

Étoile Scintillant dans l’immensité de l’Univers est toujours là. Il regarde Élisa plein d’interrogations dans les yeux.
– Vous n’avez pas réussi à partir ?
– Non, j’ai réussi à revenir. J’ai l’échantillon.
– Qu’est-ce que vous dites ?
– J’ai l’échantillon.
Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers reste sans voix un instant, puis se reprend.
– Vous pouvez sortir de la bulle stérile maintenant. Ce corps ne va plus nulle part qu’ici. Et de toute manière, je dois récupérer l’échantillon.
Élisa fouille sa poche de jambe gauche, sort le tube et le tend à Étoile Scintillant dans l’immensité de l’Univers.
– Merci, merci beaucoup, lui dit-il la serrant très fort dans ses bras.
– De rien. Eh, je dois encore pouvoir respirer…
– Oh, je suis désolé, dit-il en relâchant son étreinte.
– Ce n’est rien. Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers, je ne peux rester que 12h terrienne ici. Je suis partie grâce à une pilule de voyage que m’ont fourni des amis.
– Vous avez des amis qui peuvent vous fournir des pilules de voyage ?
– Oui
– Je suis étonné.
– Ils sont étonnants.
– Et ils savent pour vous ?
– Ce sont des epsilons. Et je leur ai tout dit. Ce sont eux qui m’ont aidé à maîtriser les sauts dans le temps. Ils m’ont donné un régulateur.
Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers ouvre grand les yeux.
– Des epsilons, murmure-t-il. Des gens qu’il vaut mieux ne pas contrarier…
– Pourquoi voudriez-vous les contrarier ?
– Élisa je suis désolé. Je pensais tout haut. Je dois porter cet échantillon au laboratoire. A la fin de la journée, nous aurons de quoi stopper la progression de cette épidémie. Au rythme où ça allait depuis quelques jours, la moitié de la population aurait été infectée en une seule lune. Les morts se comptent déjà par milliers.
– Je suis vraiment désolée.
– Vous venez de sauver notre planète.
– Mais je n’ai pas sauvé tout le monde.
– Vous ne pouviez pas. Personne ne le pouvait. Vous avez fait au plus vite. Vous honorez la confiance du Commandant.
– Je…
– Élisa, je suis un imbécile. Je ne voulais pas vous rendre triste.
– Je… suis fière d’honorer sa mémoire, répond Élisa.
Cet entrainement de gestion de l’émotion sur Frigellya était finalement une très bonne chose. Transformer le négatif en positif. Élisa arrive à le faire maintenant.
– Vous avez changé, remarque Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers.
– J’ai… mûri, répond Élisa.
– Nous verrons ça, lui répond-il.
– Mais que faites vous encore là. Vous n’avez pas un échantillon à donner à votre laboratoire.
– J’y cours.
– Je vous accompagne.
– Vous devriez plutôt vous rendre au Haut Commandement pour leur expliquer la situation. Ça va être coton. Ils ne sont au courant de rien. Je n’ai pas eu le temps de les prévenir. Vous vous souvenez où c’est ?
– Dans le bâtiment où je m’entraînais ?
– Au même étage que la salle des pendules. Vous trouve…
Élisa se dématérialise.
– …rez ? Elle n’a pas changé tant que ça.

Élisa frappe à la porte d’entrée du Haut Commandement.
– Entrez !
Élisa entre dans la pièce et se dirige vers la personne qui se tient derrière le bureau face à elle et qui la regarde effrayé.
– Qui est dans le corps de voyage ? Qui êtes vous ? Vous n’êtes pas le Commandant.
– J’aurai aimé que ce soit lui ici. Je suis Élisa Martin, la Terrienne. Le Commandant m’a confié une mission. Il a appris que je savais piloter ce corps et que je n’avais pas perdu la mémoire. Il est… mort en m’informant du danger que courait Dalygaran. Je suis venue. Et j’ai ramené l’étoile du matin.
– Je vous demande pardon ?
– Je suis désolée. j’ai peut-être fait un peu court.
– Vous avez ramené l’étoile du matin ?
– Oui.
– Quand ?
– Il y a peu. L’échantillon est en route vers le laboratoire.
– Permettez.

L’homme tapote sur un écran devant lui.
– Je souhaiterai parler au Commandant Suprême.
Élisa entend un “je vous le passe”.
– Mes respects Monsieur. Vous devriez réunir le Haut Commandement et inviter les Membres du Haut Conseil pour un Conseil Extraordinaire, Monsieur.
Élisa ne comprend pas la réponse du Commandant Suprême.
– En tant que chargé du protocole, j’insiste Monsieur. J’invoque la procédure d’urgence Monsieur… Je comprends bien Monsieur… Rendez-vous dans la salle des Conseils.
L’homme lève la tête et s’adresse à Élisa.
– Il va y avoir une audition. Votre audition.
– Quand ?
– Le plus tôt possible. La procédure d’urgence implique que l’audition commence quand les 2/3 des gens attendus sont présents. Le Haut Commandement est sur place, ils arriveront dans la pièce en même temps que vous. Lorsque 5 membres du Haut Conseil seront arrivés, nous auront atteint les deux tiers et l’audition commencera.
Élisa est conduite dans la salle des Conseils et effectivement, il y a déjà du monde. Son entrée crée un murmure surpris. Chacun s’installe à sa place derrière un long bureau en arc de cercle. Élisa est placée à un pupitre au centre de la salle. Tous les regards convergent sur elle. L’homme lui glisse dans l’oreille :
– Prenez la parole lorsque vous y serez invitée.
– Mais ça va durer longtemps ? chuchote-t-elle
– Il nous faut encore trois membres du Grand Conseil minimum.

Il ne faut pas longtemps pour qu’un groupe de 5 personnes se présente à la porte.
– Nous ne serons pas plus, annonce l’un d’entre eux. Vous pouvez fermer les portes.
Chacun regarde Élisa avec insistance.
– Moi Commandant Suprême de l’armée Dalygarienne ouvre les débats qui seront menés conjointement avec ses Excellences du Haut-Conseil. Vous avez la parole.
Élisa essaie de rassembler ses idées. Elle ne sait pas vraiment par quoi commencer. Elle décline son identité.
– Je suis Élisa Martin de la Planète Terre.
– Élisa Martin, nous vous avons renvoyé sur Terre il y a deux lunes.
– Oui, et je sais aussi que j’étais censée ne me souvenir de rien. Mais votre…  pilule contre le mal de la re-synchronisation, je ne l’ai pas prise. Et donc je me souviens de tout.
– Comment est-ce possible…
– Peu importe. Toujours est-il que le Commandant Cristal le Lune l’a appris, et il avait aussi appris autre chose : que je savais me servir du corps de voyage pour me déplacer dans l’espace.
Un murmure se fait entendre dans la salle.
Le Commandant Suprême reprend les questions.
– Vous n’êtes pas sans savoir que le Commandant Cristal de Lune est… mort il y a peu de temps aujourd’hui.
– Oui, je sais. Il  a eu le temps de me délivrer un message avant.
– Il vous a délivré un message ?
– Il me demandait de revenir. Et je suis revenue.
– Le corps de désembarquement était prêt ?
– Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers l’avait préparé.
– Nous devrons l’auditionner aussi.
– Par leurs actes ces deux hommes ont sauvé la Planète.
– Nous ne sommes pas un tribunal, Mademoiselle. Il s’agit juste de recueillir les faits. Veuillez continuer.
– Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers m’a expliqué la situation et m’a informé que le prototype que voilà pouvait voyager dans le temps.
– Vous n’aviez jamais voyagé dans le temps n’est-ce pas ?
– Non. Je ne savais même pas que c’était possible. Mais la solution à votre problème se trouvait dans le passé et j’étais la seule autre personne à savoir faire fonctionner le corps de voyage.
– Dans son évaluation devant le Grand Conseil, le Commandant vous avait décrite comme “étonnante”.

Élisa reconnaît une des Excellences venue assister à son départ.
– Que votre Excellence me pardonne de l’interrompre, je ne crois pas que vous ayez eu l’information principale. J’ai ramené l’étoile du matin, et l’échantillon est en route pour le laboratoire.
– Vous avez réussi à maîtriser les voyages dans le temps, sans entraînement ?
– J’ai reçu de l’aide par ailleurs, mais je ne souhaite pas en parler.
– Comme vous voudrez.
Élisa est très étonnée de cette réaction. Elle s’attendait à des protestations.
– L’étoile du matin est donc ici ?
– Oui.
– Mademoiselle Martin, nous vous remercions de ces informations. Ce Conseil Extraordinaire était pleinement justifié. Nous devons discuter entre nous.
– Je m’excuse, mais que va-t-il se passer maintenant ?
– C’est justement ce que nous devons décider. Pouvez-vous nous laisser ?

Élisa sort de la salle et se retrouve face à Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers en train de tourner en rond.
– Ça s’est passé comment ?
– Je ne sais pas. Bien je suppose. Les Dalygariens sont si différents des Terriens. Quand on ne leur répond pas, ils ne cherchent même pas à savoir…
– Élisa, comme vous n’êtes pas Dalygarienne, vous devez en principe être entendue assistée d’un représentant de votre monde. Mais comme vous venez d’une planète alpha, aucun représentant ne peut être désigné. On ne peut donc vous obliger à répondre à aucune de nos questions si vous ne le souhaitez pas.
– Je comprends mieux maintenant. Étoile Scintillant dans l’Immensité de l’Univers, je dois rentrer. Je vous l’ai dit. Je n’ai pas beaucoup de temps. 12h Terrienne.
– Mais vous en êtes bien loin. Même si les journées sont d’une durée différentes ici, la matinée n’est pas encore terminée.
– Je veux rentrer.
– Bien, si c’est ce que vous voulez. Votre pilule d’extraction sera prête dans 10 centièmes. J’ordonne la synthèse. Rendez-vous au centre de voyage.
– A tout à l’heure.

Annie

2 commentaires

Répondre à Annie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.